Octobre Rose

person Posté par: Clotilde Boudet list Dans: LE CORPS FÉMININ Sur: comment Commentaire: 0 favorite Frappé: 580


LA 27ème CAMPAGNE D’OCTOBRE ROSE 

COMMENCE AUJOURD’HUI 

〰️

Aujourd’hui, le 1er octobre 2020, débute le 27 ème Octobre Rose ! Cette campagne nationale de communication a pour but d’informer la population sur les cancers du sein et de récolter des fonds . En faisant un don, en se dépistant - ou en incitant les femmes de notre entourage à le faire… Nous luttons toutes et tous à notre échelle . 

.

1. Un combat qui dure

.

En 1992 aux Etats-Unis, la vice-présidente de la société de cosmétique Estée Lauder, Evelyn H. Lauder, s’associe à Self Magazine et imagine un emblème fédérateur de la lutte contre le cancer du sein : le ruban rose. Deux ans plus tard, en octobre, la branche française de la marque de produits de soins et de beautés s’associe au magazine Marie-Claire et crée l’association Le Cancer du Sein, Parlons-en ! Le but ? Informer, dialoguer et mobiliser autour de ce cancer, le plus fréquent et meurtrier chez les femmes. 

.

Petit encadré : Selon les chercheurs, le risque du cancer du sein chez les femmes transgenres qui ont fait de l’hormonothérapie est 46 fois plus élevé que chez les hommes cisgenres. Les recommandations en matière de dépistage s’appliquent donc également aux femmes transgenres sous traitement hormonal.

.

En France ces quinze dernières années, grâce à des prix tels que le « Prix Avenir » ou le « Grand Prix Ruban Rose », l’association a reversé quelques 3 millions d’euros à la recherche médicale et scientifique. Elle peut se féliciter : il ne parait plus nécessaire aujourd’hui d’informer sur l’existence même du cancer du sein. Mais le combat n’est pas fini et la campagne Octobre Rose demeure, pour insister sur la prévention, l’importance des dépistages précoces et continuer de récolter des fonds pour la recherche dans l’espoir d’éradiquer un jour la maladie. 

.

En 2020, l’association Le Cancer du Sein, Parlons-en ! a été rebaptisée Ruban Rose, en hommage à l’emblème pensé par Evelyn H. Lauder en 1992, devenu aujourd’hui symbole mondial de cette lutte essentielle.

.

.

© Angiola Harry / Unsplash

.

2. Le cancer du sein en résumé

.

Son ombre plane sur les jeunes filles et les femmes du monde entier, mais le connait-on vraiment ? Le nombre de décès chute d’année en année grâce aux actions mondialement menées : de plus en plus de patientes sont dépistées à temps et la médecine progresse. Mais pour autant, la maladie ne disparaît pas. En 2018, près de 60 0000 nouveaux cas de cancer du sein ont été répertoriés en France métropolitaine, causant 12 000 décès…

.

En fait, 1 femme sur 8 risque de développer un cancer du sein au cours de sa vie et 1 femme sur 26 en mourra. Ça n’arrive pas qu’aux autres, soyons vigilantes !

.

Les types de cancer du sein et leurs symptômes :

.

Il existe différentes formes de cancer, des invasifs qui envahissent les tissus autour des canaux de lactations, et des non invasifs qui se forment à l’intérieur des canaux de lactation du sein sans en « déborder ». 

.

Puisqu’il existe plusieurs formes de cancer du sein, il existe également des symptômes différents. En 2017, l’organisation Know Your Lemons (*Connaissez vos citrons) a partagé une campagne de sensibilisation pour aider les femmes à reconnaître les symptômes visibles.

.

.

Comment prévenir ? 

.

Les consultations gynécologiques permettent des dépistages manuels, grâce la palpation de la poitrine. N’hésitez pas, tous les mois après vos menstruations, à vous auto-palper les seins pour repérer toute éventuelle anomalie. Les femmes de 50 à 75 ans, plus à risques, doivent quant à elle réaliser une mammographie (totalement prise en charge par la Sécurité sociale) tous les deux ans.
.
Petit encadré : Comment s’auto-palper la poitrine ? Levez le bras et palpez, avec 3 doigts, le sein du côté du bras levé. En partant de la partie externe du sein, effectuez des petits cercles en gardant les doigts bien à plat sur la peau, à la recherche d’une ou plusieurs grosseurs. Palpez également la zone entre le sein et l’aisselle. Vérifiez aussi qu’il n’y a aucun écoulement anormal en pressant le téton.

.

 .

Comment guérir ? 

.

Le traitement le plus efficace et donc le premier proposé aux femmes atteintes de cancer du sein est la chirurgie, souvent associée à de la radiothérapie. La chimiothérapie n’est nécessaire qu’en cas de tumeur agressive et la mastectomie totale (ablation d’un sein) n’est pas systématique, cela dépend de la taille de la tumeur. Quoi qu’il en soit, de plus en plus de services de cancérologie emploient un chirurgien plasticien afin d’offrir la possibilité aux patientes d’avoir recourt à une reconstruction mammaire. 

.

Petit encadré : Après une mastectomie ou une reconstruction, il est indispensable de porter un soutien gorge post-opératoire en matière douce, sans armature et avec un bon maintien, à l'image de notre brassière en coton bio L’Équipière.

.

3. Les actions de Petites Culottées
.
Nous nous impliquons nous aussi pour Octobre Rose ! Durant tout le mois, pour chaque commande, nous vous offrons une lingette lavable rose*. Vous en voulez plus ? Ces lingettes intimes toutes douces sont également vendues par 3 pour 9 € ; l’intégralité des bénéfices iront à l’association Agir avec Becquerel pour la Vie.
.
Le saviez-vous ? Avant d’être rose, le ruban emblème de la lutte contre le cancer du sein était rouge ! A chaque vente d’un produit rouge de notre e-shop (comme notre paire de chaussettes Colette), nous reversons une partie des bénéfices à l’association. 

.

(*Selon la limite des stocks disponibles)

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre