Allaitement... Quel soutien-gorge choisir?

person Posté par: Alizée. M list Dans: LE CORPS FÉMININ Sur: comment Commentaire: 0 favorite Frappé: 639

Introduction

.

Devenir maman est un des plus beaux moments de la vie d’une femme. Ce moment suspendu dans le temps, beau et émouvant et également ponctué de questions. Nous allons nous pencher aujourd’hui sur l’allaitement. Les grandes lignes sur l’allaitement maternel, les bons côtés et les moins bons dirons-nous ! La symbiose mère et nourrisson et enfin les soutiens-gorge pour ne pas se tromper dans son choix.

.

Pour cet article, nous nous appuyons sur le témoignage de Julie, maman de trois enfants et autrice du blog Malyslon.com

.

L’allaitement, une bonne idée ?
.

On rentre d’emblée dans le vif du sujet !

Déjà, il ne faut pas se positionner. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise pratique concernant l’allaitement.

Julie : “Allaiter ou ne pas allaiter, telle est la question !

.

L’allaitement et le biberon ont tous les deux des avantages et des inconvénients, le principal étant de s’y retrouver avec ses envies et besoins afin d’être complètement à l’aise.

.

En ce qui me concerne, j’ai fait les deux et les deux m’ont apporté de très bons souvenirs. L’allaitement a bien sûr ce côté plus intense, bébé et maman sont en symbiose, un lien particulier se crée, c’est assez indescriptible...très fort mais parfois contraignant aussi (seins douloureux, bébé qui ne veut pas nous quitter, pertes de lait, etc.) !

.

J’ai donc allaité ma fille pendant 2 ans, ce fut merveilleux et bien souvent ces instants privilégiés me manquent, pour autant je suis heureuse d’avoir retrouvé ma poitrine pour moi et mes nuits aussi !”
Alors allaiter ? Oui, si vous en ressentez l’envie, que bébé parvient à téter correctement. Néanmoins, si le nourrisson ne réussit pas de prime abord, pas de panique. Il existe des méthodes et des astuces que votre sage-femme vous partagera. N’hésitez pas à lui en parler, elle sera là pour vous et bébé !
Les maîtres mots sont : ne vous forcez pas ! 
Mais alors, comment savoir si l’allaitement est une pratique “faite pour vous” ou non ?
.
Comment savoir si l’allaitement est une pratique dans laquelle on se sentira bien ?

.
Julie :” Comme tout ce qui concerne la maternité et plus généralement la parentalité, l’allaitement est un moment plein de découvertes. Rien n’est jamais figé ni totalement certain. On peut vouloir à tout prix allaiter son bébé mais faire face à un blocage quelconque après la naissance. Tout comme l’inverse ! 

.
J’ai toujours été d’avis à “voir le moment venu”. Je me disais : “oui j’aimerais bien allaiter mais on verra comment ça se passe”, tout comme pour la péridurale d’ailleurs ! Je n’aime pas m’enfermer dans des idées préconçues car c’est souvent source de déceptions. Un peu de souplesse permet d’ôter des tensions inutiles.
.
Maintenant, pour savoir si c’est une pratique dans laquelle on se sent bien, je dirais que l’allaitement étant quelque chose de naturel, il n’y a que lorsque l’on a notre bébé tout contre notre sein que l’on peut réellement savoir si on s’y sent bien ainsi ou non.”
.
Il est important de souligner de nouveau, que le choix d’allaiter ou non votre enfant est un choix qui n’appartient qu’à vous ! Il paraît évident que vous seule pourrez allaiter. Personne ne peut vous dire quel choix faire. Personne n’est à votre place. Prenez votre temps, testez sans pression. 
.
L’important est de bien vivre le début de cette nouvelle vie ! Mais d’ailleurs, comment ça marche la lactation ?

.

La Lactation

La naissance d’un enfant déclenche un processus, la lactation, qui se traduit par une production de lait maternel permettant l’allaitement.

C’est un processus naturel tout à fait normal qui se poursuit lorsque la maman choisit l’allaitement maternel.

C’est un processus naturel tout à fait normal qui se poursuit lorsque la maman choisit l’allaitement maternel.
.
En revanche, la lactation peut être stoppée si vous n’allaitez pas afin d’éviter les douleurs du mamelondouleurs du seinengorgement et l’apparition de mastites.
Les gynécologues et sage-femmes seront à même de vous conseiller et de vous orienter selon vos choix. 

.

Prévenir l'apparition de mastite 

.
Comme nous le disions dans le paragraphe précédent, une maman peut voir apparaître une mastite. Une complication relativement courante mais qui se soigne très facilement.

.
Pour commencer, une mastite est une inflammation qui peut apparaître en cas de drainage insuffisant du lait maternel et/ou d’un engorgement de la glande mammaire.
En cas de doute, il est vivement conseillé de consulter rapidement afin d’éviter les douleurs vives et de retrouver rapidement un confort d’allaitement pour maman et bébé si vous allaitez.

De surcroît, il existe plusieurs causes pouvant favoriser l'apparition de cette inflammation :  
.

- les crevasses qui rendent le ou les seins douloureux et qui empêchent d’allaiter. Ces dernières doivent faire l’objet d’une consultation afin de soigner rapidement le ou les seins et prévenir les infections ;
.
- si bébé ne tête pas suffisamment. Dans ce cas il est recommandé de tirer son lait en complément ;

.

- et enfin, un soutien-gorge non adapté

.
Julie :”Si l’allaitement est un moment que l’on apprécie, il faut bien sûr prévoir le nécessaire pour être à l’aise en toute condition. Le choix du soutien-gorge d’allaitement est donc important !” 
Et c’est d’ailleurs sur ce dernier point que nous allons nous pencher !

.
Pourquoi choisir un soutien-gorge adapté à l’allaitement ?

.
Bien sûr il n’est pas obligatoire d’acquérir un soutien-gorge adapté. Cela dépend encore une fois de vos choix et de vos envies. 
Cependant, adopter un soutien-gorge d’allaitement permet une adaptabilité selon la croissance de votre poitrine au cours de la grossesse et de l’allaitement afin de concilier praticitémaintien et confort.
.
En effet, avoir la possibilité de libérer un sein à la fois pour nourrir bébé permet de garder un soutien sur l’autre sein et d’éviter les fuites de lait grâce au coussinet d'allaitement. D’autre part, relever son soutien-gorge et avoir le vêtement en haut de la poitrine ou l’enlever complètement n’est pas la technique la plus facile.

.
N’oublions pas que l’allaitement doit être un moment confortable et apaisant. Ce qui nous amène à nous demander, comment le choisir ?

.

Comment choisir son soutien-gorge d’allaitement ?

.

Julie :”Pour vivre au mieux la période d’allaitement, le soutien-gorge doit être à la fois ultra confortable et pratique d’utilisation. Et puis pour se sentir toujours désirable, femme tout autant que maman, il ne faut pas négliger le style du soutien-gorge, joli pourquoi pas sexy, c’est un tout !”

.
Petites Culottées a donc pensé un soutien-gorge mêlant douceur, beauté, confort et discrétion.

Il a été conçu pour épouser au mieux toutes les tailles de poitrine, vos morphologies et courbes. Nous savons également que ce sous-vêtement a besoin d’être résistant : il est élastique et les fibres, choisies avec soin, résistent aux étirements et ne présentent pas de sensation d’oppression.
Enfin, les agrafes à l’arrière du soutien-gorge permettent d’ajuster le tout selon vos mensurations.
Sans armature, avec des bretelles douces et en coton bio, vous vous sentirez confortable à n’importe quel moment de la journée, peu importe vos mouvements ! 
Les moments avec bébé sont facilités et vous laissent un sentiment de plénitude.
.
Et ne pas s’oublier ! En effet, comme le dit Julie, se sentir désirable après la grossesse est très important. Il faut que ce soit confortable certes... mais si notre vêtement peut aussi être beau alors c’est encore mieux ! Pour cela, rien de tel qu’une petite note de dentelle pour apporter élégance et finesse. 
.
Notre soutien-gorge “Le singulier” est d’ailleurs livré avec deux inserts, pour absorber les écoulements comme le colostrum (liquide transparent ou tirant vers le jaune contenant une haute valeur nutritive pour l’enfant) ou les engorgements

.

Ce soutien-gorge est-il également adapté aux pathologies cancéreuses ?

Chez Petites Culottées, nous avons pensé ce soutien-gorge pour les mamans et futures mamans allaitantes mais pas seulement...
Ce soutien-gorge est également adapté pour les pathologies cancéreuses
Sans armature, il épousera votre morphologie, évitera les irritations et l’inconfort sur votre cicatrice post-opératoire

.
De plus, comme évoqué plus haut, on retrouve des poches cousues finement dans la doublure qui peuvent accueillir à la fois les coussinets d’allaitement mais aussi les prothèses en cas de mastectomie
.
Néanmoins, en cas de doute ou si vous souhaitez recevoir des conseils, n’hésitez pas à solliciter notre équipe qui vous offrira une oreille attentive. 

.

Conclusion 

.

Ce qu'il faut retenir de cet article : 

- L'allaitement doit être un choix personnel. Ne vous forcez pas, le confort de l'enfant et votre confort doivent être au sommet de vos préoccupations.

- donner le biberon ou le sein ont chacun des avantages et des inconvénients. L’essentiel est de sentir à l’aise pour que ce moment reste un plaisir ;

- choisir un soutien-gorge vous permettra d’éviter irritations, douleurs, inflammation voire mastite

- mêler le confort à la beauté pour se sentir autant femme que maman !

- le soutien-gorge Petites Culottées est également adapté aux pathologies cancéreuses, car nous n’oublions personne.

.

Alizée M.

Crédit photo : Julie Breton-Ortuno

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre